Public

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ycare-Central Index du Forum // { Ycare } // - Presse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mamzelmarion
Fan

Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2008
Messages: 120
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Lun 2 Juin - 17:59 (2008)    Sujet du message: Public Répondre en citant
Je ne sais pas si c'est au bon endroit vu qu'il n'y a pas de catégories pour mettre les articles d'internet...



Exclusif/ interview Ycare : « Je suis super content d’en être arrivé là. Ça fait longtemps que j’avais dépassé mon objectif. »

Mercredi 28 mai, le public n’a pas soutenu Ycare et a choisi, aux portes de la demi-finale, de l’éliminer. Alors, comment l’a-t-il vécu ? Quels sont ses projets professionnels et personnels ? Rencontre avec un sacré énergumène !





Public.fr : Qu’as tu ressenti au moment où Virginie Efira t’a annoncé ton élimination ?
Ycare : Une libération. De toute façon, je savais que c’était moi qui allait partir. J’ai décompressé.

Public.fr : Beaucoup d’internautes se demandent ce que tu as murmuré à l’oreille de Jules, Lucile et Thomas quand il ne restait plus qu’eux et toi avant le verdict de l’éliminé ?
Ycare : Des bêtises. J’essayais de détendre l’atmosphère.. Il y avait la petite lumière rouge. Ce n’était quand même pas une exécution. Il fallait relativiser. Surtout face à Benjamin, je savais que c’était moi qui allait partir et, lui, il tirait une tête pas possible.

Public.fr : Tu es content d’en être arrivé là ou tu regrettes d’avoir été éliminé à ce stade de la compétition ?
Ycare : Je suis super content d’en être arrivé là. Ça fait longtemps que j’avais dépassé mon objectif.

Public.fr : A ton avis, que t’a apporté la « Nouvelle Star » ?
Ycare : De la lumière !

Public.fr : Tu peux nous parler de ta vie d'avant…
Ycare : C’était boulot, métro, dodo. Je bossais pour une société qui vendait des produits chimiques, et, à côté, pendant mon temps libre, j’écrivais mes textes.

Public.fr : Et comment imagines-tu ta vie maintenant ?
Ycare : Plus de boulot ! Je vais enfin pouvoir être comme je suis. Au travail, tu es rangé dans ton costume, mais, c’est là fini. J’avais posé mon congé sans solde et je ne veux pas y retourner. Je me sens libéré. Je vais enfin pouvoir être moi.

Public.fr : Tu n’as jamais caché que tu avais une petite amie. Tu peux nous en parler ?
Ycare : J’en déjà beaucoup parlé… Elle s’appelle Gihanne. Elle est libanaise et elle a son propre cabinet de médecin audio prothésiste au Sénégal. Je fais le maximum pour aller la voir et elle vient à Paris dès qu’elle le peut, mais cela fait quatre ans que l’on vit ainsi, loin l’un de l’autre, et ce n’est pas toujours facile.

Public.fr : Cet éloignement doit être pesant. Vous comptez trouver une solution ? Vous avez des projets ?
Ycare : S’il y a fiançailles, il y aura fiançailles. S’il y a mariage, il y aura mariage. Vous verrez bien.

Public.fr : Comment a-t-elle vécu ta participation à la Nouvelle Star ?
Ycare : Elle est très contente pour moi.

Public.fr : Et tes parents, comment t’ont-ils trouvé depuis leur petit écran au Sénégal ?
Ycare : Au début, ils ont été un peu surpris. Ils ne me connaissaient pas sous ce jour. Me voir ainsi me déhancher sur scène, faire des grands gestes avec les mains, les bras… Mais, au final, ils sont contents.

Public.fr : A l’origine, tu ne t’appelles pas Ycare. Pourquoi avoir choisi ce prénom de scène ?
Ycare : Ce serait très long à expliquer. Tout a une symbolique. Même le choix du Y n’est pas un hasard. Mais, je le répète, ce serait vraiment très, très long à expliquer...

Public.fr : Revenons à la Nouvelle Star, de quels candidats te sentais-tu le plus proche ?
Ycare : Je m’entendais bien avec Thomas, Jules et Benjamin, mais, avec tout le monde aussi. Il n’y a jamais eu de clash entre nous et ce, malgré le stress et la fatigue. Quand quelqu’un n’allait pas bien, il allait s’isoler dans son coin et il revenait une fois calmé.

Public.fr : Un pronostic pour le vainqueur ?
Ycare : Benjamin ! Ce mec a un talent fou. C’est un artiste complet, ça se voit. Je le pense, le public le pense, tout le monde le pense.

Public.fr : Est-ce que tu as déjà eu des propositions ?
Ycare : J’ai quelques contacts. On verra bien ce que ça donne.

Public.fr : Tu écris des textes. Peux-tu nous dire de quoi parlent-ils ? Et, les as-tu déjà montré à une maison de disques ?
Ycare : Mes textes parlent de tout : de la vie, de la mort, de drame, de joie, d’amour, de pédophilie... Je n’ai pas de courant majeur et je ne les ai jamais montrés à une maison de disques. Du moins, pas encore…

Public.fr : A part la musique, te vois-tu faire autre chose ? du théâtre ? du cinéma ?
Ycare : Je veux m’épanouir dans l’art. Le théâtre, je ne pense pas, le cinéma peut-être…

Public.fr : Comment vis-tu ta toute récente médiatisation ?
Ycare : Je n’ai pas allumé la télé depuis des semaines. Après, j’ai vu quelques articles… Je ne sais pas. Je n’ai pas de recul, mais ce n’est pas désagréable. Dans la rue, les gens me reconnaissent. Ils me sourient et c’est toujours agréable des gens qui vous sourient, non ?

Public.fr : Et tes fans ? Tu les a rencontrées ? Que t’ont-elles dit ?
Ycare : Je leur parlais quand elles m’attendaient devant l’hôtel. J’essayais de comprendre pourquoi elles venaient, pourquoi elles s’intéressaient à moi. Mais, je n’étais pas content non plus car beaucoup séchaient l’école à cause de moi. Alors, je les renvoyais. Je restais là jusqu’à temps qu’elles retournent en cours. Je ne voulais pas être la cause de leur absence à l’école.

Public.fr : Petite indiscrétion : tu as été vu, hier soir (ndrl : jeudi 29 mai) en train de faire la fête au Baron, une boite parisienne. Tu es du genre fêtard ?
Ycare : (Inquiet). Mais comment sais-tu ça ? Oui, c’est vrai, je me suis défoulé, mais, je ne veux pas qu’on me prenne pour un débauché.

Public.fr : Pour finir, as-tu un MySpace ? un facebook sur lesquels tes fans pourront suivre ton actualité ?
Ycare : Je vais très bientôt avoir un site internet.

Public.fr : Et y a-t-il un lieu que tu affectionnes particulièrement et où tes fans ont des chances de te rencontrer ?
Ycare : Au Don Carlos, rue Mazarine, dans le 6ème à Paris. C’est un lieu que j’adore et j’y vais le plus souvent possible.


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Lun 2 Juin - 17:59 (2008)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ycare-Central Index du Forum // { Ycare } // - Presse Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
alexisBlue v1.2 // Theme Created By: Andrew Charron // Icons in Part By: Travis Carden
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com